header image
Les Coordinateurs de l'Alliance répondent à l'appel des Experts des Nations Unies sur les droits de l'Homme pour une action urgente afin d'atténuer les risques accrus de violence à l'encontre des enfants

Small banner for home page

Note d'orientation: Protection des enfants pendant l'épidémie de COVID-19
Cliquez ici
alert

Warning message

The subscription service is currently unavailable. Please try again later.

Les Coordinateurs de l'Alliance répondent à l'appel des Experts des Nations Unies sur les droits de l'Homme pour une action urgente afin d'atténuer les risques accrus de violence à l'encontre des enfants

08 Apr 2020
Source: 
The Alliance

Près d'un mois après l'annonce du COVID-19 en tant que pandémie, plusieurs rapports ont souligné l'augmentation du nombre de maltraitance, négligence et violence à l'encontre des enfants.

Au sein de l'Alliance, nous avons commencé dès le début du mois de mars à plaider pour une plus grande attention envers la protection des enfants dans le cadre de la mise en place de mesures strictes en vue de prévenir et contrôler la propagation de COVID-19. Nous avons publié une Fiche technique sur la protection des enfants et le COVID-19. Sur la base des précédentes expériences suite aux épidémies d'Ebola, SRAS, MERS et Cholera, la fiche décrit les risques susceptibles d'augmenter pour les enfants, leurs parents et autres personnes qui en ont la charge.

Malheureusement, aujourd'hui, nous savons que ce qui semblait seulement être une possibilité le mois passé est devenu une réalité. Des millions d'enfants sont confrontés à de plus grands risques d'abus, négligence, exploitation et violence. Les mesures de confinement dans la plupart des pays empêchent les enfants, leurs parents et autres personnes qui en ont la charge de signaler les abus ou la violence, ou d’accéder aux services pour les aider à y faire face. Certains rapports font même état de décès d'enfants suite à des violences domestiques.

Hier, les Experts des Nations Unies sur les droits de l'Homme ont appelé à une action urgente pour réduire les risques de violence à l'encontre des enfants (en anglais).

La Rapporteuse spéciale des Nations Unies sur la vente et l'exploitation sexuelle des enfants, Maud de Boer-Buquicchio, a souligné que ces mesures de confinement ainsi que l’accès perturbé aux services de protection de l'enfance déjà limités tendent à exacerber la vulnérabilité des enfants vivant dans des institutions, des camps de réfugiés, des centres de détention pour migrants et d'autres structures fermées, car les cas de violence, d'abus sexuels et d'exploitation des enfants confinés dans ces lieux risquent de ne pas être détectés.

La représentante spéciale chargée de la question de la violence à l’encontre des enfants, Najat Maalla M’jid, a déclaré qu’en raison des mesures de confinement actuelles en lien avec le COVID-19, les enfants courent un plus grand risque d'être victimes de violence et d'exploitation, ainsi que des enjeux pour leur santé mentale. Cela est particulièrement le cas pour les enfants qui vivent déjà dans des contextes qui tendent à accroître leur vulnérabilité, tels que les enfants vivant en dehors de leur famille, en situation de handicap et dans des contextes humanitaires et fragiles.

Les mesures de contrôle et de prévention extrêmes aident à contenir la propagation du coronavirus, mais elles peuvent avoir des conséquences dévastatrices pour les enfants et leurs familles, en particulier si les gouvernements n'intègrent pas de dispositions de protection de l’enfance dans leurs plans d'intervention relatifs au COVID-19. Lors de la conception et de la mise en œuvre de la réponse la plus appropriée au COVID-19, les gouvernements devraient non seulement être guidés par une approche épidémiologique solide, mais aussi par la sécurité et le bien-être des enfants et de leurs familles.

Ici au sein de l'Alliance, nous continuons à développer et fournir des conseils techniques et du matériel de plaidoyer à ceux qui travaillent pour protéger les enfants face à cette crise. Je vous invite à visiter notre site internet : Alliancecpha.org pour consulter les dernières fiches techniques et le matériel de plaidoyer.

Je voudrais terminer en disant qu'un rétablissement complet et humain de cette crise n'est possible que si nous répondons aux besoins des plus vulnérables et plus particulièrement les enfants. N’hésitez pas à nous faire savoir comment nous pouvons vous soutenir pour prévenir et répondre aux enjeux liés à la protection dans ce moment difficile.

 

 

Faites attention à vous.

 

Tags: 

Informations utiles

Contact

Pour nous contacter, vous pouvez envoyer un email à l'adresse suivante info@alliancecpha.org ou utiliser le formulaire sur la page de contact